NOUVELLES


Le Mali : futur producteur d’hydrogène naturel ?..

Read More

Mali : majorité présidentielle, Aliou Diallo ..

Read More

Mali : Aliou Boubacar Diallo: « C’était une décision très..

Read More

Aliou Boubacar Diallo, PDG de PETROMA à cœur ouvert ..

Read More

Accueil


Aliou Boubacar Diallo, président honoraire d’ADP Maliba et président et chef de la direction du Wassoul’Or Group

En 2002, Aliou Boubacar Diallo fonde Wassoul’Or SA, une mine d’or industrielle au Mali. L’usine d’une capacité de trqitement de 10’000 tonnes par jour est inaugurée par le président ATT en février 2012, un mois avant d’être renversé par un coup militaire. La mine vient de reprendre ses activités après une période d’arrêt de deux ans.

Diversifiant ses activités et favorisant ainsi l’emploi pour améliorer la situation économique du pays, Aliou Boubacar Diallo investit dans les matières premières : pétrole et gaz dès 2006. Des autorisations de forage attribués par l’AUREOP ont permis la découverte de shallow gaz (méthane et hélium)

Petroma

Aliou Boubacar Diallo est le Président de Petroma Inc, une société spécialisée dans la recherche du pétrole et du gaz au Mali. Suite à l’attribution de deux blocs pétroliers près de Bamako par le gouvernement de la République du Mali, d’importants travaux de recherche et d’exploration ont été entrepris. Ces travaux ont permis de confirmer la découverte du gaz composé d’Hydrogène et de Méthane, avec de fortes potentialités d’hydrocarbures liquides à moins de 60 Km de Bamako. Soucieux des retombées immédiates de tous ses projets sur la population malienne, Aliou Boubacar Diallo a concentré ses efforts sur l’utilisation immédiate de ce gaz sur place. Des essais de production d’électricité avec le gaz découvert ont débuté avec grand succès. Pour la première fois, Aliou Boubacar Diallo a pu utiliser du gaz malien pour produire de l’électricité au Mali à moindre coût.

Ses engagements : L’appel pour la paix au Mali

Le 17 mai 2012, Aliou Boubacar Diallo a lancé un appel pour la paix au Mali en s’adressant aux groupes armés du Nord, aux membres du gouvernement malien de transition ainsi qu’aux militaires maliens, à travers les réseaux sociaux et les médias maliens. Dans l’actuel contexte de crise, Aliou Boubacar Diallo a proposé des solutions économiques notamment un partage équitable des revenus issus des exploitations minières entre l’ensemble des régions du Mali en invitant les protagonistes à se réunir autour d’une table. Cette initiative a été appuyée par la population malienne et la diaspora grâce à la signature d’une pétition de soutien.

La promotion de la culture malienne

Engagé pour le rayonnement culturel du Mali, Aliou Boubacar Diallo a conçu et produit la pièce d’or commémorative du cinquantenaire de l’indépendance du Mali. Cette pièce rend hommage à Mansa Moussa, grand bâtisseur de mosquées dont celle de Tombouctou « Djingraeyber » et Empereur du Mali (1312 – 1337). Sur une face de la pièce, il y a la Kaaba, rappelant le célèbre pèlerinage de Kankou Moussa (1325) et sur l’autre, il y a le minaret de la mosquée Djingareyber de Tombouctou.

Au plus près de son peuple

Mécène et très impliqué aux côtés de son peuple, il a fondé la Fondation Maliba qu’il préside : Depuis le début de la crise du nord du Mali, Aliou Boubacar Diallo par sa fondation, a investi plusieurs centaines de millions de Francs CFA pour venir en aide aux veuves et aux orphelins de la tuerie d’Aguelhok. Il a également participé aux soins des militaires maliens blessés et rapatriés au sud par des dons de médicaments aux différents hôpitaux et centres de santé. Au début de la destruction des mausolées du nord, il a soutenu l’action de résistance des trois mosquées (Djingareyber, Sankoré et Sidi Yahia) en leurs faisant parvenir une aide financière et une donation de vivres aux réfugiés des régions du nord vivant au sud, dans le respect de la symbolique des 333 saints de Tombouctou. Aliou Boubacar Diallo croit au potentiel du Mali et des maliens et reste convaincu qu’avec une bonne gouvernance, le Mali sera bientôt un pays qui fera plus envie que pitié comme c’est le cas aujourd’hui. Telle est la conviction d’un homme qui est connu par ailleurs pour sa générosité, son humanisme, son respect de l’autre, son esprit de tolérance et surtout sa bonne moralité et son amour pour son pays, le Mali.

Après plusieurs années de recherche et d’exploration nécessaires à la réalisation du projet Wassoul’Or, projet minier à haut potentiel, dans une région historiquement aurifère, Aliou Boubacar Diallo a pu enfin inaugurer la mine de Wassoul’Or en février 2012, devenant ainsi le premier malien actionnaire majoritaire d’une mine d’or industrielle au Mali. Dans ce projet, Aliou Boubacar Diallo a montré son engagement pour le respect de l’environnement en ayant la mine la plus écologique du Mali. Dans la région de Sikasso, Aliou Boubacar Diallo s’est engagé dans la lutte contre la pauvreté en construisant des routes, des ponts, des écoles, des centres de soins, des digues de retenue d’eau et en organisant des campagnes de vaccination. Il distribue régulièrement des denrées alimentaires aux populations les plus nécessiteuses dans plusieurs régions du Mali.

Load More Posts

Ses débuts d’entrepreneur

Après l’obtention de sa maîtrise, Aliou Boubacar Diallo décide de rentrer au pays. Sur place, il crée une première société d’édition et de distribution de films tous supports (salle et vidéo). Il crée également une société de négoces import-export qui était spécialisée dans le rachat de la dette malienne. Ce qui lui a permis de faire un abandon de créance en faveur de l’État du Mali de plus de 500.000.000 FCFA. Alors commença un long parcours d’investissements dans les secteurs minier et productif au Mali, à travers la société SODINAF SA (Société pour le développement des investissements en Afrique).

Sur
Scroll to Top