Sur

Sur

Malian Businessperson, Aliou Boubacar Diallo

Aliou Boubacar Diallo

Né en 1959 au Mali, Aliou Boubacar Diallo est le Macron du Mali ! l’homme du renouveau et de l’espérance pour son pays.

Fils de Boubacar Diallo, natif de Kayes et de Coumba Haby Sow native de Nioro du Sahel (Gavi Nane? ), Aliou Boubacar Diallo a fréquenté l’école fondamentale de Kayes Légal Ségou, il a fait des études secondaires au lycée technique de Bamako (1976 – 1979) où il obtient le baccalauréat. Après son passage au concours d’entrée à l’ENA (École Nationale d’Administration), il obtient une bourse qui lui permet de poursuivre ses études supérieures à la Faculté des sciences économiques, juridiques et politiques de Tunis (1979 – 1981). Il poursuit ses études à l’Université de Picardie en France où il obtient une maîtrise en économie et gestion financière (1981-1983). Aliou Boubacar Diallo est marié, musulman pratiquant, Hadj et père d’une famille nombreuse.

Son implication pour le développement du Mali

Self-made man, entrepreneur courageux et opiniâtre, Aliou Boubacar Diallo est un homme de convictions qui, depuis plus de 20 ans, a énormément contribué au développement du secteur privé malien, en créant plusieurs milliers d’emplois et en s’investissant dans la réduction de la pauvreté. Cela malgré un environnement hostile et un contexte de crise économique sans précédent. Par son esprit d’initiative, il a été pionnier dans plusieurs secteurs clés de l’économie malienne. Aliou Boubacar Diallo est la première personne au monde à avoir utilisé l’Hydrogène naturel pour produire de l’électricité sans émission de CO2. Une mini centrale électrique est aujourd’hui alimentée par l’Hydrogène découvert avec une pureté de plus de 98 %. Homme de paix et de principes, il a lancé le 17 mai 2012, à travers les réseaux sociaux et les médias maliens, un appel pour la paix au Mali dans lequel il a proposé des solutions novatrices, en invitant les protagonistes de la crise à se réunir autour d’une table.

Ses débuts d’entrepreneur

Après l’obtention de sa maîtrise, Aliou Boubacar Diallo décide de rentrer au pays. Sur place, il crée une première société d’édition et de distribution de films tous supports (salle et vidéo). Il crée également une société de négoces import-export qui était spécialisée dans le rachat de la dette malienne. Ce qui lui a permis de faire un abandon de créance en faveur de l’État du Mali de plus de 500.000.000 FCFA. Alors commença un long parcours d’investissements dans les secteurs minier et productif au Mali, à travers la société SODINAF SA (Société pour le développement des investissements en Afrique).

Au cœur de l’économie
Homme d’affaire malien : il est

fondateur et P-DG de Wassoul’Or, une mine d’or exploitée au Mali aux promesses réjouissantes et aux capitaux essentiellement nationaux. Après le redémarrage,l’implication du Ministre des Mines en mai 2017,laisse présager une extraction bénéfique pour l’emploi à Kodiéran (à 300k au Sud de Bamako) dans la localité de Faboula (Région de Sikasso)

fondateur et P-DG de Petroma Inc, société d’exploration et d’exploitation d’hydrocarbures, ayant découvert des gisements d’hydrogène naturel au Mali, et qui possède aujourd’hui le seul exemple d’exploitation fonctionnelle de cette ressource et anime des conventions sur les énergies nouvelles notamment à la COP 22 à Marrakech :plus de détails


Scroll to Top